10
Jan

Par: Cied

allier ecopole union européenne

Commentaires: 0

A seulement une vingtaine de minutes de Clermont-Ferrand, l’Ecopôle du Val d’Allier constitue une invitation à la découverte de la faune et la flore des bords d’Allier.  Ce site est situé sur les communes de Pérignat-ès-Allier et La Roche-Noire. D’environ 140 ha dont 30 ha en eau, il est installé sur d’anciennes gravières : un exemple de conciliation entre nature et activités humaines, sur lequel la carrière a progressivement laissé place à une renaturation écologique et a permis le retour de la biodiversité.

Exploité pendant plus de cinquante ans pour l’extraction de granulats, c’est en 2001, alors que le dernier arrêté d’exploitation autorise une production moyenne de 280 000 tonnes / an pour une durée de 15 ans, que débutent les premiers travaux par le Syndicat d’études et d’aménagement touristique [Le SEAT, créé en 1996 et composé de deux Communautés de Communes (Billom Communauté et Mond’Arverne Communauté)]. Une dérogation a permis de rallonger la durée d’exploitation d’un an afin de permettre aux carriers la remise en état du site jusqu’à leur départ en 2017. Le GIE de Bellerive a ainsi participé financièrement à la valorisation du site tout au long de l’exploitation mais aussi après, en créant par exemple une zone de stationnement sur l’espace Champmot ou en creusant des connexions entre les étangs.

Un marché a été lancé en mars 2019 pour définir les aménagements du site de l’Ecopôle. Le cabinet retenu est Rural Combo, cabinet d’architectes. L’objectif de cette étude est de réaliser un Plan Guide d’aménagement du site afin d’organiser de façon optimum les différentes activités envisagées sur le site, tout en respectant les piliers fondamentaux.

Avec de nombreux aménagements et projets depuis sa création (arasement de talus, profilage de berges, création de hauts fonds et de roselière, réalisation d’un espace test agricole en maraichage biologique à la conception d’un espace de pêche responsable), l’Ecopôle du Val d’Allier, est désormais un immense site où les aménagements se fondent dans l’environnement, situé sur un axe migrateur et où il est possible d’observer plus de 227 espèces d’oiseaux, mais aussi toute sorte de reptiles, amphibiens, ainsi qu’une flore très variée à travers des espaces d’observation et des randonnées pédestres.

 

Le tout dans un espace dont une partie est classée Natura 2000.

https://ecopolevaldallier.fr/

Des enjeux écologiques majeurs

La ligue de protection des oiseaux (LPO) est maître d’œuvre du site, depuis 2001. La LPO a été contactée par le Syndicat d’Études et d’Aménagement Touristique (SEAT). Le but de ces engagements est de concilier activités humaines avec biodiversité. Cette initiative vise à démontrer que la protection de l’environnement peut se faire partout, même sur des sites qui sont à la base purement industriels !

Les activités

Un programme d’animation neuf et très varié est attendu pour 2020. En plus du rendez-vous annuel des Ecopolys, le SEAT souhaite faire vivre le site en proposant aux habitants et aux touristes un programme complet axé sur quatre orientations (environnementales, agricole/alimentaire, sociales et sur le thème de l’éco-construction).

https://ecopolevaldallier.fr/
https://ecopolevaldallier.fr/

Afin d’assurer son fonctionnement, ce projet est financé à hauteur de 80% avec l’aide de l’Union européenne pour son fonctionnement et ses projets au titre des programmes LEADER et FEDER

Dans ce cadre le LEADER finance notamment les activités suivantes pour une durée de 3 ans :
Des études : étude paysagère pour la préfiguration de parkings sur la zone Champmot, étude technique pour définir la faisabilité d’une zone de pêche, d’une zone de baignade(déterminée comme non compatible avec le site suite à l’étude) et d’une mare pédagogique
Un poste de chargée de mission Ecopôle du Val d’Allier
L’animation de l’espace test
L’animation de la zone de pêche

Pour en savoir plus sur le budget

Et sur le rôle du LEADER

LEADER : qu’est-ce que c’est ?

Acronyme de « Liaisons Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale » il s’agit d’un programme initié par la Commission européenne et destiné aux territoires ruraux porteurs d’une stratégie locale de développement.

Il permet de soutenir des actions innovantes s’inscrivant dans cette stratégie et sert de laboratoire d’expérimentation pour l’ensemble des territoires ruraux.