27
Juil

Par: Cied

coopération europe Interreg

Commentaires: 0

Si une région a déjà été confrontée à un problème, pourquoi ne pas s’inspirer de sa solution pour aller plus vite ? En Europe, des programmes existent pour aider à échanger les bonnes idées, en finançant des projets entre acteurs publics sur des thématiques précises. Télémédecine, utilisation rationnée des ressources naturelles, thermalisme, accompagnement des jeunes entrepreneurs… Autant d’objectifs à atteindre à plusieurs pour mieux faire !

La Coopération Territoriale Européenne (CTE) constitue le second objectif de la politique régionale de l’Union Européenne (UE), qui vise à développer le niveau de vie des régions d’Europe de façon harmonieuse afin d’équilibrer le territoire de l’UE. Les programmes européens de coopération territoriale permettent d’échanger des bonnes pratiques et d’apporter des réponses communes, soit dans des zones ayant une cohérence territoriale, soit entre des régions qui relèvent les mêmes défis. Le but est de ne pas réinventer l’eau chaude chacun de son côté !

Au titre de cet objectif CTE, sont financés des programmes de coopération appelés « Interreg ». Ces programmes Interreg cofinancent des projets grâce au FEDER (Fonds Européen de Développement Régional). L’aide des programmes européens peut aller jusqu’à 85 % de cofinancement, y compris en valorisant du temps de travail dédié au projet.

Avec qui coopérer ?

Il existe 3 types de coopérations :

  1. la coopération transfrontalière, pour les zones le long des frontières terrestres ou maritimes, avec ses programmes Interreg A, dont le territoire auvergnat est naturellement exclu ;
  2. la coopération transnationale, pour des zones plus vastes que les frontières, avec ses programmes Interreg B, dont 1 pour le territoire auvergnat ;
  3. la coopération interrégionale, pour tout le territoire européen, avec les programmes Interreg C.

Les acteurs d’Auvergne peuvent donc répondre à 2 de programmes de coopération territoriale européenne : le programme de coopération transnationale « Interreg SUDOE », et le programme de coopération interrégionale « Interreg Europe ».

Le programme SUDOE concerne le Portugal, l’Espagne, Andorre, Gibralatar et le Sud-Ouest de la France (Auvergne, Occitanie et Nouvelle Aquitaine).

Le programme Interreg Europe concerne les 27 Etats-membres de l’UE, plus le Royaume-Uni, la Norvège et la Suisse.

Pourquoi coopérer ?

Depuis le début des années 2000, des acteurs d’Auvergne ont fait le choix de s’impliquer dans des projets de coopération territoriale européenne. Contrairement à d’autres régions frontalières en France, l’Auvergne a développé cette culture de la coopération européenne plus récemment, du fait de sa situation géographique centrale qui ne la tourne pas naturellement vers ses voisins européens. Depuis, bien qu’éloignée des frontières européennes, l’Auvergne a pris une dimension européenne en s’impliquant dans des projets et des réseaux européens.

Sur quelles thématiques coopérer ?

Les thématiques prioritaires de ces programmes sont la rechercher et l’innovation, la compétitivité et l’internationalisation des PME, l’économie décarbonnée, l’environnement et l’efficacité des ressources et enfin la gestion des risques.

 

Différents projets sont en cours avec un partenaire ou un chef de file du Puy-de-Dôme :

les projets SUDOE Block4Coop, Coleopter, CoMManDIA, et Ket4Gas.

les projets Interreg Europe InnovaSpa, Digitourism, et DestinationSMEs